Infrastructure at your Service

Oracle Team

Automatic Storage Management (ASM) : pourquoi pas ?

Depuis la sortie de la version Oracle 11g R2, il y a désormais de nombreuses raisons d’utiliser ASM (Automatic Storage Management) pour gérer l’espace disque des bases de données Oracle.

Souvent, je/on m’interroge sur les avantages de ce choix. Je vais donc essayer de faire le tour des  situations dans lesquelles il y a avantage à utiliser cette fonctionnalité.

 Intérêts en fonction de l’architecture

Concrètement – pour le DBA comme pour l’administrateur du systeme – ASM apporte une diminution de l’empilement des technologies.

Architecture Commentaire
Cluster Actif/Actif simple Mise en oeuvre plus simple que les “raw device”.Pas besoin d’un produit tiers pour assurer le partage des disques.

Autorise l’utilisation d’une Standard Edition sans surcoût en licence.

Cluster Actif/ Actif géographique Assure un mirroring “host based”, plus réactif en cas d’incident sur un site.Pas besoin d’un produit tiers pour assurer le partage des disques et la maintenance du mirroring sur le site distant.
Standalone serveur Permet d’éviter l’achat d’une solution de stockage coûteuse, puisque ASM peut gérer à la fois le mirroring et la répartition sur les axes disques qui sont alloués à un espace de stockage.

 

Avantages pour l’exploitation d’un serveur

Et dans l’exploitation d’un serveur, qu’apporte ASM ?

  • Pour le DBA : une vue plus fine de l’utilisation de ces espaces disques par les instances, à la fois en volumes et en performances d’entrées et de sorties.

DiskresponseTime

  • Pour les situations moins fréquentes comme la migration de bases, ou le changement de disque ou LUN : une plus grande transparence pour l’utilisateur final.

Comparaison du processus d’ajout d’un disque

Il nous faut d’abord décrire une organisation physique pour permettre la comparaison. Nous prendrons le cas simple d’un serveur standalone : Un disque de 120 Go est plein et on veut y ajouter un nouveau disque de 120 Go.

Voici les actions pour 3 systèmes :

Action Linux-LVM Windows ASM  tout OS Commentaires
Partionnement OK OK OK
Ajout du disque Initialisation de la partition pour intégration dans un volume group. Impossible Marquage ASM Pour Windows, utiliser un driver assurant le Raid 0 est obligatoire pour permettre une extension.
Ajout au volume goup Ajout au DiskGroup ASM réorganise automatiquement les espaces.
Extension du logical volume
Démontage du file system
Extension du file system
Montage du file system Les données ne sont pas équlibrées sur les deux disques.

Comme vous pouvez le voir, Automatic Storage Management (ASM) simplifie l’action d’ajout de disque. Il en est de même pour la suppression de disque, dans la mesure ou l’espace disque est suffisant pour accepter la suppression du disque.

Bonne chance dans l’utilisation d’ASM !

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Oracle Team
Oracle Team